• william john

     

     

     

    John William, de son vrai nom Ernest Armand Huss, né le 9 octobre 1922 à Grand-Bassam en Côte d'Ivoire et mort le 8 janvier 20111 à Antibes en France à l'âge de 88 ans, est un interprète franco-ivoirien, qui a connu un certain succès dans les années 1960 et 1970 avec sa voix grave et un répertoire à la fois religieux et profane. Ernest Armand Huss a connu une existence tragique : enlevé à sa mère très jeune, il perdit ses deux parents, et fut déporté au camp de concentration de Neuengamme pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 16 décembre 2005, il a été fait chevalier de la Légion d’honneur. D'un père alsacien, Ernest Charles Huss, colon en Côte d'Ivoire, et d'une mère ivoirienne, Henriette Amoussan, Ernest Armand Huss est né le 9 octobre 1922 à Grand-Bassam, dans un petit village de Côte d'Ivoire, au bord de la lagune Ebrié. Enlevé à sa mère dès 18 mois puis confié, à l'âge de 8 ans, à une lointaine parente d'un petit village de Seine-et-Marne, il fait ses études dans un pensionnat français. En 1939, à 17 ans, il devient apprenti ajusteur-outilleur aux usines automobiles de Boulogne-Billancourt. En juin 1943, réquisitionné pour le Service Civique Rural, afin de remplacer les paysans prisonniers, Ernest Armand Huss est envoyé en Charente-Maritime jusqu'en août 1943. Il est ensuite engagé à Montluçon par une usine qui fabrique des appareils détecteurs de sons pour les avions allemands. En mars 1944, Ernest Armand Huss couvre un jeune ouvrier dans la pose d'explosifs sur du matériel destiné aux nazis. La nuit suivante, l'atelier explose. Arrêté puis incarcéré à la prison de Moulins, Ernest Armand Huss est interrogé et torturé par la Gestapo. Il ne parlera pas. En Côte d'Ivoire sa mère est emportée par une épidémie de rougeole. Déporté politique à 22 ans, Ernest Armand Huss est envoyé au camp de concentration de Neuengamme, près de Hambourg (mars 1944 à mai 1945) sous le numéro "31103". Ses connaissances techniques lui sauvent la vie : capable de lire les plans de montage des plans industriels, il est envoyé dans une usine d'armement pour travailler comme ajusteur-outilleur. En avril 1945, environ 10 000 déportés de ce camp sont acheminés vers le port de Lubeck d'où il est transféré sur le Thielbek puis recueilli par la Croix-Rouge suédoise. Ernest Armand Huss est l'un des rescapés des camps nazis à qui Serge Bilé a donné la parole dans son documentaire Noirs dans les camps nazis (1995). De retour à Paris, il retrouve son père (sur le quai d'une station de métro) mais le vieil homme ne survivra à la guerre que de quelques mois, emportant tout de même dans l'au-delà la joie d'avoir retrouvé son fils.


    votre commentaire
  • wolf mail

     

     

    Wolf Mail (né en 1972) est un musicien et chanteur canadien de blues-rock. Son album Solid Ground fut classé dans le top 100 des meilleures vente de blues en novembre et décembre 2004 dans les magasins Tower Records aux États-Unis.[réf. nécessaire] Sa précédente tournée mondiale « Solid ground » a accumulé 596 concerts en 33 mois Wolf Mail est aussi un endorse officiel des amplis Carvin, des guitares Washburn et Samick et des cordes Dean Markley. Il écrit en ce moment[Quand ?] un livre sur le business de la musique qui devrait être publié pro

     

    chainement


    votre commentaire
  • Miguel Amador

     

     

    Hector Amador Ponton, dit Miguel Amador (né en décembre 1920 à Buenos Aire en Argentine - décédé en février 2006) Miguel Amador chante dans de nombreux pays d'Amérique latine. Son père qui l'accompagne à la guitare et son frère qui se dévoue pour lui écrire des textes lancent la carrière de l'Argentin. Son physique séduisant et sa voix limpide sont remarqués par un couple d'artistes français fort célèbre: Line Renaud et Loulou Gasté. Tous deux conseillent à Miguel Amador de tenter sa chance à Paris. Nous sommes en 1952 et sa carrière est définitivement lancée. Il enregistre ses premiers disques et se produit sur scène à chaque fois en débutant son spectacle sur un cheval et en costume mexicain, chantant "La ruée sauvage". Après avoir acheté et dirigé avec sa femme Nicole un restaurant portant le nom "La Bricole" dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, ou il chante pour son plaisir et celui des habitués après la fermeture son répertoire avec un talent et un charisme toujours intact, Miguel Amador prend sa retraite à Grasse, dans le sud de la France. Il décède en février 2006.


    votre commentaire
  • Monica Naranjoo

    Mónica Naranjo (née le 23 mai 1974) est une chanteuse espagnole née à Cadaqués un village catalan près de Figueres en Espagne. C'est une des chanteuses les plus populaires en Espagne et en Amérique Latine, en particulier au Mexique ; elle a vendu plus de huit millions d'albums à travers le monde. Mónica Naranjo commence à chanter dès son plus jeune âge. Cristobal Sansano fut son premier producteur. Après avoir signé avec la maison de disques Sony Music, elle enregistre en 1994 son premier Album, Mónica Naranjo, qui devient très vite un grand succès commercial en Amérique latine, avec les chansons telles que "Sola", "Solo Se Vive Una Vez", "El Amor Coloca", "Oyeme", "Supernatural", "Fuego de pasión" et "Llorando bajo la lluvia". Elle fut en nomination pour les "Eres Awards" mexicain, l’équivalent des "NRJ Awards" français. En novembre 1995, l’artiste reçut les plus belles acclamations durant un concert exceptionnel, au "Théâtre Métropolitan" de Mexico. Encouragée par cette popularité, elle sortit un nouvel album, Palabra de Mujer, qui à nouveau, battit tous les records de ventes (plus de 2 millions d’albums vendus aux États-Unis, en Amérique latine et en Espagne, grâce, entre autres, à "Desátame", "Tú y Yo Volvemos al Amor", "Pantera en Libertad", "Entender el Amor", et "Empiezo a Recordarte". C'est en 1997 qu'elle se fait vraiment connaître du public espagnol, lors d'un show télévisé, "Sorpresa Sorpresa", dont le but est de faire des surprises aux invités. Sur le plateau, un espagnol gay, partageant sa vie avec un jeune homme mexicain, lui-même fan de Mónica Naranjo. Les deux amoureux et leur star fétiche se retrouvent sur le plateau, où Mónica chante "Desátame". La carrière de la Diva est définitivement lancée en Espagne. En 2000, elle sort son 3e album, Minage, en hommage à grande Diva italienne Mina. Dans une conférence de presse pour la sortie de ce dernier opus, elle confesse que ce dernier n’est pas en rapport aux souhaits de ses producteurs : « Ils attendaient une continuité à l’album "Palabra de Mujer", mais bien plus qu’un hit, je voulais que le monde sache que je pouvais être moi aussi fan de nombreux artistes et chanteurs, et puiser mon inspiration auprès d’eux... » Minage fera l’objet d’une série de concerts à grand succès, le "Minage Tour". En 2001, sort l’album Bad Girls, fruit de nombreuses collaborations telles que Diane Warren, Gregg Alexander, John Reid, Sam Watters. En dépit de cet aspect international, l‘album ne rencontre pas le succès prévu, avec seulement 120 000 disques vendus. En 2003, elle décide de reprendre cet album et d'en refaire les arrangements, pour le chanter en espagnol : Chicas Malas. Le succès n’est toujours pas au rendez-vous, et seulement 50 000 albums sont vendus. En 2005, après une longue pause musicale, Mónica sort une compilation de ses meilleurs titres Colección Privada, sur différents supports, CD simple et CD/DVD avec les clips vidéos de ses chansons, et l’intégralité du concert Minage Tour, enregistré a Madrid en 2000. Son nouveau single, "Europa", sort officiellement le 29 février 2008 sur son site Internet, et devient en l’espace de quelques jours, numéro 1 en Espagne. En découle Tarántula, produit par des membres du groupe écossais Union of Knives et sorti le 22 avril 2008, qui a obtenu lui aussi le numéro 1 dans les charts Espagnol. Une série de concerts suit, le "Tarántula Tour", d'où est tiré son second album live Stage, qui reprend sur CD/DVD le concert enregistré à Madrid, au Palais des sports, le 19 septembre 2008. En 2009, elle reprend le concert du "Tarántula Tour" et l’adapte sur un fond sonore plus symphonique et intimiste, dans une série de concerts Adagio Tour. 2011-2012, la tournée "Madame Noir" mêle concert, théâtre, comédie musicale dans une ambiance film noir des années 40- 50.


    votre commentaire
  • pet Shop Boys</p Pet Shop Boys est un duo britannique formé en 1981 par Neil Tennant et Chris Lowe. Les Pet Shop Boys sont un groupe britannique de musique synthé-pop, électro-pop . Il est composé de Neil Tennant au chant, au clavier et occasionnellement à la guitare et de Chris Lowe au synthétiseur et parfois au chant. Devenus une véritable institution en quelque dix albums, les Pet Shop Boys sont parvenus à élever le kitsch au rang d'art en alliant leur pop synthétique exubérante à un talent mélodique inné et à des textes faussement naïfs. Ces caractéristiques conduisent souvent les médias britanniques à les comparer aux groupes Erasure et Orchestral Manoeuvres in the Dark (OMD), voire à Depeche Mode. Les Pet Shop Boys ont vendu plus de cent millions d'albums à travers le monde et, de leurs nombreux succès, sept titres ont plus particulièrement connu le succès en France : New York City Boy, West End Girls, Suburbia, It's a Sin, Go West, Always On My Mind et enfin Love Etc.. On trouve des allusions à l'homosexualité dans un certain nombre de leurs chansons et clips.

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique